Outils personnels
Vous êtes ici : Accueil Activités 2014-2015 Cinéma, de l'argentique au numérique

Cinéma : de l'argentique au numérique

Soirée Cinéma numérique

Quoi ?
Quand ? 05/05/2015
du 06:00 pm au 07:30 pm
Où ? Cap Digital, 14 rue Alexandre Parodi, 75010 PARIS
Ajouter un événement au calendrier vCal
iCal

Une soirée autour du livre "Cinéma, mode d’emploi – De l’argentique au numérique" en présence des auteurs J-L. Comolli et V. Sorrel, un œil tourné vers le passé, l’autre orienté vers le futur, comme l’écrit dans la préface du livre, André S. Labarthe en évoquant Nietzsche et l’oiseau prophète. 

Cinéma, mode d'emploi

Avec :

  • Jean-Louis Comolli, enseignant, blogueur, scénariste
  • Vincent Sorrel, producteur, réalisateur de films documentaires et enseignant associé à l’Université Stendhal (Grenoble 3)
  • Jean-Jacques Birgé, Artiste, à la fois réalisateur de films, auteur multimédia, écrivain, designer sonore et spécialiste de la composition musicale interactive.
Sur le blog de Jean-Jacques Birgé, un compte-rendu de la soirée

 

Organisée par Siggraph France en partenariat avec Cap Digital cette soirée cinéma numérique a tenté de donner un éclairage avec ce moment de réflexion et de concertation sur le grand écart auquel nous sommes contraints  entre  les apports positifs ou négatifs des algorithmes numériques, du calcul et de la machine, la culture de l’innovation et la numérisation de nos vies. 

En forme de contrepoint, et pour prolonger une discussion ouverte sur un sujet polémique ou des positions jugées abruptes, nous avons invité  Jean-Jacques Birgé très proche du monde numérique créatif sachant également raconter des histoires tirés du réel et de son imaginaire  ou entretenir un rapport particulier à l’image et au son qu’il étudia à l’IDHEC. 

La soirée s'est terminée par un pot et une signature du livre par les auteurs (19h30 - 20h30)


Extraits de la 4ème de couverture : 

"La numérisation du cinéma, de la prise de vue à la projection, menace de l’entraîner dans l’accélération du monde.

La pression monte.

Dans un monde saturé d’images, le hors champ  qui s’ouvre dans les salles de cinéma est l’aventure qui libère nos imaginaires.

Le cinéma est désormais dans toutes les mains, et c’est tant mieux : contre la dislocation du présent, il est encore ce qui nous réunit."


Le Monde 8 avril 2015 - Jacques Mandelbaum.   Extraits :  

…"Placé sous les auspices de Jean Rouch et Gilles Deleuze, articulé autour du passage philosophiquement et éthiquement problématique de l’analogie au numérique, l’ouvrage a la forme d’un abécédaire. Ouvert avec « Acte » (passage à l’ : « ce que le spectateur accepte de suspendre durant la représentation »), fermé avec « Zoom » (selon la monteuse Danièle Anezin, possible manie nommée « zoomite »), il englobe « Caisse » (« métier en voie de disparition ») ou « Webdoc » (« le contraire du cinéma »). Le tout forme un manuel bien écrit et bien pensé, plus subjectif qu’il ne s’en donne l’air évidemment, mais bien utile à qui chercherait des définitions terminologiques douées de perspectives et d’intelligence.


le Monde des livres du 3 avril 2015 - Jean-Louis Jeannelle.  Extraits :

"Le « tout pixel », mort du regard.

Jean-Louis Comolli et Vincent Sorrel démontrent comment le cinéma numérique, en éliminant le hasard, ébranle notre rapport au réel.

L’excès d’informations sature notre perception ordinaire et, pour nous paraître « réelle » l’image numérique doit imiter l’image analogique, autrement dit réintroduire de l’aléatoire, de l’impureté. Les jeux ne sont donc pas encore faits…"


 Jean-Louis Comolli  :  Enseignant, blogueur, scénariste  Après avoir travaillé pour Les Cahiers du cinéma de 1962 à 1978, dont il est rédacteur en chef de 1966 à 1971, il devient réalisateur de fictions et de documentaires. Il a également coécrit ou dirigé des ouvrages sur le jazz. Aujourd’hui  il nous propose également  : FRAGMENTS D’UNE HISTOIRE. Une traversée de l’histoire du cinéma documentaire, qui est aussi notre histoire, depuis Louis Lumière (1895) jusqu’à Yann Le Masson (1973). 

 

 Vincent Sorrel :   Producteur, réalisateur de films documentaires et enseignant professionnel associé à l’Université Stendhal (Grenoble 3) pour les domaines du cinéma documentaire et des écritures audiovisuelles.

 

 Jean-Jacques Birgé  : Artiste, à la fois compositeur de musique (Un drame musical instantané) réalisateur de films, auteur multimédia (La machine à rêves de Leonardo sur iPad) écrivain, designer sonore et spécialiste de la composition musicale interactive.